• L’activité cynégétique provoque un impact économique de 6.475 millions d’euros sur notre pays, ce qui représente 0,3% du PIB national.
  • Le secteur apporte aux fonds publics 614 millions d’euros et contribue au maintien annuel de 186.758 postes de travail, c’est-à-dire 1% de la population active.
  • La chasse est fondamentale pour l’existence et la production de Viande Sauvage, un sous-secteur qui, d’après les dernières données officielles du Ministère d'Agriculture, de Pêche et d'Alimentation espagnol (MAPA), a atteint 20.922.143 captures pour une valeur de 89.931.973 euros.

La fin de la période estivale et le début de l’automne présentent l’un des spectacles extraordinaires que la nature nous offre : la brame. Pendant plusieurs semaines les mâles du cerf brament pour attirer les femelles et montrent les nouvelles cornes formées entre le printemps et l’été. Ce rituel d’accouplement est indispensable à la survie de l’espèce, ainsi qu’une réclame touristique qui offre de nombreux bénéfices économiques dans de nombreuses communes rurales.

En effet, l’activité cynégétique, indispensable pour l’existence de la Viande Sauvage, provoque dans notre pays un impact économique de 6.475 millions d’euros, ce qui représente 0,3% du PIB national et équivaut à 13% du PIB généré par le secteur agricole, d’après les données du rapport de la Fondation Artemisan[1].

Le secteur de la chasse apporte aux fonds publics 614 millions d’euros, dont 33% proviennent des taxes et des impôts directement versés par les chasseurs, les propriétaires des meutes et les responsables des terres cynégétiques, ce qui représente 201,4 millions d’euros. Ceci veut dire que pour chaque euro dépensé dans le domaine de la Viande Sauvage, on contribue avec 1,8 euros au PIB national.

La chasse est fondamentale pour l’existence et la production de Viande Sauvage, un sous-secteur qui, d’après les dernières données officielles du Ministère d'Agriculture, de Pêche et d'Alimentation espagnol (MAPA)[2], a atteint 20.922.143 captures pour une valeur de 89.931.973 euros.

En plus, les dépenses faites par les différents agents liés à l’activité cynégétique génèrent des rentabilités fiscales de plus de 412 millions d’euros pour le Trésor public en matière d’IS, d’IRPP et de TVA.

D’après ce même rapport, 36% des propriétaires des réserves de chasse et 46% des professionnels qui gèrent les terres cynégétiques en Espagne, consacrent un total de 233 millions d'euros par an au repeuplement et à d'autres investissements de conservation environnementale, et 54 millions d'euros au maintien des accès, à la réalisation de barrages et de pare-feu, au nettoyage des surfaces forestières et à beaucoup d'autres améliorations des terrains.

Importante contribution socio-professionnelle

Le secteur de la chasse contribue au maintien annuel de 141.261 emplois directs, indirects et induits, auxquels il faut ajouter les postes de travail directs générés par les propriétaires des réserves de chasse et par les organisateurs professionnels de chasse, ce qui équivaut à 45.497 emplois, atteignant un total de 186.758 postes de travail maintenus annuellement grâce au secteur, c’est-à-dire, 1% de la population active.

Parmi ces emplois, 70% a été mené par des personnes ayant un niveau d’études primaires et une adaptation compliquée au monde professionnel, ce qui permet de montrer le rôle important joué par l’activité cynégétique dans la création d’emploi au sein des communautés les plus vulnérables, lorsqu’il s’agit de trouver du travail.

Plus concrètement, 81% des personnes se sont dédiées à la fabrication de véhicules à moteurs, remorques et semi-remorques ; 47% aux services de logement ; 41% aux activités des finances et des assurances et 24% à la branche de l’Agriculture, l’élevage, la sylvicultur

 

[1] https://www.fundacionartemisan.com/wp-content/uploads/2018/05/ESTUDIO-COMPLETO-ESPA%C3%91A.pdf

[2] https://www.mapama.gob.es/es/desarrollo-rural/estadisticas/avance_2015_actualizado13_02_2018_web_tcm30-435985.pdf

Retrouvez les dernières informations sur le secteur professionnel de la viande sauvage.